Nouvelles

La confirmation de l’africanité

Après des incursions dans le hip-hop et l’électro, le pianiste prodige, selon Telerama.fr, affirme ses racines africaines dans un CD aussi intime que percutant. Roberto Fonseca se livre torse nu, sans ses bracelets yoruba, massif et sculpté sur la pochette de son nouveau disque. Un album qui laisse clairement apparaitre sa volonté d’explorer de nouveaux chemins dans la musique contemporaine.

Retrouvez la critique complète d’Anne Berthod pour Télérama.com, et également le portrait de Roberto Fonseca par le photographe Denis Rouvre.

Partager
  • facebook
  • twitter
  • mySpace

Sorry, comments for this entry are closed at this time.

Pas de commentaire – Vous pouvez être le premier à commenter!


Voir les mentions légales

Sígueme por Twitter

Suivez-moi aussi...